17 octobre 2014

Charles WAGNER, L'Homme est une espérance de Dieu

Charles WAGNER , L'Homme est une espérance de Dieu

      Charles Wagner (1852-1916) est une figure de cette génération qui a travaillé sur la laïcité et le religieux que les historiens ont longtemps oublié mais qui sont à nouveau étudiés. Il est du même cercle que Edgard Quinet, Charles Renouvier, Ferdinand Buisson, mais aussi Félix Pécaut, Jules Steeg, Henri Michel, Pauline Kergomard. Son pastorat et son combat pour la laïcité se situe dans ces années ou Paul Claudel et Charles de Foucauld se convertissent, où Maurice Blondel et Henri Bergson renouvellent la philosophie française. 

      Articulée autour de thématiques qui illustrent l’ensemble des sujets que Charles Wagner a traités, la table des matières de cette anthologie est franchement religieuse et aussi franchement laïque, proposant, côté à côté, des textes sur « Prière » et « la Mort » aussi bien que sur « Laïcité »  ou  « Humanisme », dans le souci de montrer combien sa religion était laïque et son humanité, religieuse.

       L’avant-propos de Patrick Cabanel (connu pour ses travaux autour de Ferdinand Buisson et la laïcité (Le Dieu de la République, P.U.Rennes) resitue bien Charles Wagner dans le contexte culturel de l’époque duquel il était un participant actif.

Textes réunis par Anne Penesco et introduits par Geoffroy de Türckheim.

Editions Van Dieren, 2007


Biographie de l'auteur

       Charles Wagner est né en 1852 à Vibersviller (Lorraine) où son père est pasteur luthérien. En 1854 la famille Wagner s'installe à Tieffenbach, en Alsace. Charles Wagner grandit au contact de la nature puis fait de solides études de théologie à Paris et Strasbourg, avant d’embrasser à son tour le ministère pastoral, successivement à Barr, en Alsace (alors sous administration allemande) et à Remiremont, dans les Vosges. En 1883 il est appelé à Paris par le Comité libéral, dans un contexte difficile marqué par les affrontements entre orthodoxes et libéraux. Il refuse de toutes ses forces ces déchirements, ces églises transformées en « champs de bataille » et, malgré l’échec de l’assemblée de Jarnac en 1906, ne cesse d’appeler les protestants à l’unité

Source : Le Foyer de l'Âme


Bibliographie de Charles Wagner

       Justice, Huit discours,

       Jeunesse, (couronné par l’Académie française),

       Vaillance,

       La Vie Simple,

       Le Bon Samaritain,

       Auprès du Foyer,

       Sois un Homme, (causeries sur la conduite de la vie),

       L’Âme des choses,

       Le long du chemin,

       L’Ami, dialogues intérieurs,

       Histoires et fariboles, pour les enfants,

       Libre pensée et protestantisme libéral (avec Ferdinand Buisson),

       Cinq discours religieux,

       Vers le cœur de l’Amérique,

       En écoutant le maître,

       Le Juste vivra de sa foi,

       L’Évangile et la Vie, Éditions Ampelos,

       Devant le témoin invisible,

       Les deux esprits (sermons),

       La Marche à la vie (sermons),

       Le sel qui perd sa saveur,

       N’oublie pas,

       Glaive à deux tranchants,

       Pour les petits et les grands.

       Il faut également citer le Manuel de bonne vie, écrit par Mme Brandon-Salvador rédigé d’après les œuvres de Charles Wagner et aussi le recueil Le Foyer de l’Âme qui contient un discours de Charles Wagner.

       La plupart des ouvrages de Charles Wagner sont aujourd’hui épuisés, mais les Éditions Ampelos ont entrepris, depuis 2006, une réédition des titres principaux.

Source : Wikipédia


Commentaires sur Charles WAGNER, L'Homme est une espérance de Dieu

Nouveau commentaire